Julien MONNIER

Julien MONNIER


JULIEN MONNIER : FORMATEUR EN TRE ET CHARGE DE RELATION ENTREPRISE


J’ai intégré l’Ecole de la Deuxième Chance d’Argenteuil en février en tant que formateur de mathématiques et de français.
En février 2017 , j’ai changé de mission, je suis passé sur le poste de formateur Techniques de Recherche d’Emploi et chargé de relations entreprises.
Mon rôle est d’accompagner les stagiaires dans l’élaboration de leurs projets professionnels en mobilisant des techniques, des réseaux et des partenaires dans les domaines de l’évaluation, l’orientation, la formation et l’emploi.

Il y a une grande diversité dans le travail, on ne tombe jamais dans la routine !
Ma triple mission de formateur, de coordinateur de projet et de chargé de relations entreprises permet d’être toujours à l’affût des nouveautés, des opportunités dans la formation pour notre public. La coordination permet d’être au plus proche des stagiaires lors des entretiens individuels hebdomadaires en étant à l’écoute et en essayant de lever certains freins pour l’insertion professionnelle.
Le travail quotidien permet de mettre en avant les jeunes adultes lors de salons, de visites d’entreprises, de centres de formations et il est toujours agréable d’entendre le retour positif des professionnels.

En novembre 2016, nous avons réalisé un projet culturel et sportif avec une collègue. Nous avons réalisé à séjour de cohésion de 5 jours à la montagne près de Besançon. Grâce à l’association 824000 solidaire, 6 stagiaires et 2 formateurs ont pu réaliser diverses activités pendant une semaine. Randonnée, escalade, raquette dans la neige…visite du centre de secours en montagne et une visite d’une bergerie ont été possible grâce à des bénévoles qui ont encadré les activités en montagnes et des jeunes supers enthousiastes et motivés pour le projet. Le sommet de la semaine, une nuit en refuge sans chauffage ni électricité. Vu l’ambiance pendant le séjour, la découverte d’un nouveau milieu pour certains et le dépassement d’eux-mêmes pour d’autres. Sans oublier le bilan du séjour au retour, on voit qu’une semaine de rupture et d’oxygénation leur font le plus grand bien.

S’engager à l’e2c, c’est avoir un accompagnement individualisé sur la remise à niveau et l’élaboration du projet professionnel.
Notre dispositif est facilité par les bonnes relations que nous entretenons avec les entreprises et par la motivation des volontaires à vouloir s’en sortir. Côté entreprises, elles nous font confiance car notre travail consiste à prospecter, créer le lien et le garder. Côté volontaires, ils savent pourquoi ils rejoignent l’établissement donc ils s’investissent au quotidien.