« Why not me project »: un métier d’homme, pourquoi pas moi?

Image Why not me project

Cette année, l’e2c a eu la chance d’être associée à un beau projet financé par la Région Ile de France et porté par la Mission Locale Est Val d’Oise et l’OFQJ (Office Franco Québécois de la Jeunesse) sur le thème de la mixité dans l’emploi, intitulé:

« Why not me Project: un métier d’homme, pourquoi pas moi? »

L’objectif de ce projet est de favoriser l’accès à l’emploi des femmes dans les métiers dits « masculins » par le biais de différentes actions (découverte des métiers, échanges avec des professionnels, visites de centres de formation et d’entreprises), ainsi qu’un séjour au Québec permettant la rencontre avec des étudiants et des professionnels dans ces secteurs.

8 jeunes femmes de l’E2c se sont inscrites pour participer à ce projet.

Découvrez leurs portraits en cliquant ici: Why not me project

11312733_749106995209970_446161442836363475_o 11270419_743153705805299_5734988282407271335_o 11012520_744256855694984_3756738563804076887_o 10505124_745294095591260_4735667777885286723_o 11336799_743511995769470_2118978990232821923_o 11312690_750941721693164_1657132755278015322_o11336991_749866088467394_5573484026352538614_o11312810_748357508618252_8915469395684652769_o

Le projet a débuté en Mars 2015 par un parcours de découverte des filières traditionnellement « masculines » telles que les métiers du Transport et de la logistique, les métiers de l’industrie et les métiers du bâtiment.

Durant deux semaines, les stagiaires accompagnées par Christelle Eleloué (Mission locale Est Val d’Oise) et Isabelle Mechambre (Développeuse territoriale  de l’apprentissage sur le Val d’Oise) ont pu visiter plusieurs centres de formation professionnelle du territoire:
Promotrans à Gonesse(métiers du Transport et de la Logistique), Promeo à Senlis (Métiers de l’industrie), le CFA des métiers du bâtiment d’Ermont, le CFA de la poissonnerie à Rungis, L’Institut des Métiers de l’Artisanat à Villiers le Bel.

Visite du centre de formation Promotrans

Visite du centre de formation Promotrans

Atelier de mécanique Poids Lourds Promotrans

Atelier de mécanique Poids Lourds Promotrans

Visite atelier Pâtisserie IMA de Villiers le Bel

Visite atelier Pâtisserie IMA de Villiers le Bel

Visite de Promeo, métiers de l'industrie.

Visite de Promeo, métiers de l’industrie.

Ces visites ont été l’occasion de découvrir des filières et des métiers traditionnellement « masculins », d’échanger avec des formateurs et des stagiaires inscrits sur ces filières et de s’essayer à quelques techniques professionnelles sur les plateaux techniques des différents métiers.

La deuxième partie du projet était un séjour au Québec.

L’objectif de ce séjour: aller à la rencontre de l’autre, croiser les regards et les représentations pour élargir le champ des possibles. Favoriser les prises de conscience et l’évolution des mentalités des jeunes femmes pour les aider à construire le projet professionnel qui leur ressemble!

Le 26 Avril: Départ direction le Canada pour 6 jours bien remplis!

Le programme du voyage avait pour but d’appuyer et d’enrichir le travail amorcé en France dans le cadre d’un projet de mobilité internationale avec le Québec afin de découvrir une culture et une approche différente du monde de la formation et du travail (3 jours Quebec / 3 jours Montréal).


Le premier jour
Québécois était placé sous le thème « Histoire et Culture » avec une visite de Québec, ses monuments et son quartier Historique.

Visite de Québec

Visite de Québec

Avec notamment la visite des sites suivants :

– Le Parlement du Québec
– La Place Royale
– Visite de la Citadelle et du Musée
– Visite du quartier Champlain, son escalier Casse cou et le Château de Frontenac
– La Basilique de Notre Dame des Victoires (La plus vielle église en pierres d’Amérique du Nord)
– Visite du Parc de la Chute Montmorency

L’objectif du 2e jour : Rencontres professionnelles

Avec notamment la visite des sites suivants :
– L’École des métiers de l’industrie et de la construction du Québec (EMOICQ).
– Le Centre de formation professionnelle Wilbrod-Bherer (CFP Wilbrod Bherer), axé sur les métiers de l’automobile.

L'École des métiers, des occupations et de l'industrie de la construction du Québec (EMOICQ)

L’École des métiers, des occupations et de l’industrie de la construction du Québec (EMOICQ)

L'École des métiers, des occupations et de l'industrie de la construction du Québec (EMOICQ)

L’École des métiers, des occupations et de l’industrie de la construction du Québec (EMOICQ)

Et quoi de mieux pour savoir ce qu’il en est, qu’un petit commentaire des concernées?!
Elles s’expriment :

« Aujourd’hui, nous sommes allées visiter le centre de formation des métiers de l’industrie et de la construction ainsi qu’un centre de formation des métiers de la mécanique ».
L’accueil des directeurs, des enseignants et des élèves a été très chaleureux.
Nous avons longuement échangé avec des femmes passionnées et passionnantes « élèves » en charpenterie, mécanique poids lourds, peinture en bâtiment et carrosserie. Elles nous ont fait part de leurs parcours, de leurs motivations et de l’amour de leur métier! »

Atelier Mécanique Poids lourds

Atelier Mécanique Poids lourds

Atelier Maçonnerie

Atelier Maçonnerie

3e jour: Rencontres professionnelles et culturelles

Avec notamment la visite des sites suivants :
– Centre de formation professionnelle des Riverains, axé sur les métiers du web
– Musée de la Femme
– Mont Royal, son cimetière ,sa croix, son observatoire
– Visite du Centre de Montréal notamment la rue Sainte Catherine (la plus grand artère commerciale souterraine de l’Amérique du Nord et du vieux port)
– Marché Jean-Talon

Visite du centre de formation des métiers du web

Visite du centre de formation des métiers du web

Dernier jour Montréalais, sonnant dans le même temps la fin du séjour au Canada..

Le groupe a participé à un Atelier organisé par l’association AMA (Autre Mode d’Agir) : Atelier d’échange autour de l’entrepreneuriat féminin dans le secteur de la mode éthique.

Le but de cette association est de « contribuer à l’autonomisation des femmes partout dans le monde, en les aidant à découvrir leur potentiel en tant qu’individus, entrepreneures et leaders dans leur communauté à travers une démarche axée sur la création d’entreprises socialement responsables.  »

Atelier AMA

Atelier AMA

Atelier AMA

Atelier AMA

Cette rencontre a été l’occasion d’un échange sur la thématique du développement durable et de la mode éthique. Les stagiaires ont fait la connaissance d’une jeune créatrice de mode qui a créé son entreprise et qui travaille uniquement avec des matières naturelles dans le respect de l’environnement et de l’artisanat local.

Le lendemain, retour à Paris! Les filles se sont envolées, la tête pleine de souvenirs et d’idées.
Comme une envie d’avancer et de faire évoluer les mentalités…

De retour à l’école, il est temps de faire le point sur le voyage et les ressentis de chacun.

Elodie: « Ce qui m’a marqué ce sont les différences de modes de vie et de mentalités. Les gens semblent plus ouverts, moins dans le jugement. Les témoignages des femmes inscrites au CFA du bâtiment m’ont beaucoup touché. Je retiens que peu importe sa condition physique, qu’on soit un homme ou une femme, tout est dans le mental! Si on veut on peut! Quelque soit les chemins pris, il faut toujours croire en ses rêves. »

Marine: « Au Québec, j’ai ressenti beaucoup de respect. Les gens sont chaleureux. J’ai été particulièrement sensible au témoignage de Miriam, une des élèves en peinture. Comme moi, elle a une fibre créative et a tenté pas mal de choses avant de trouver sa voie…. »

Tiffany: « Je retiens de cette aventure qu’il ne faut rien lâcher. Ne pas se laisser influencer dans ses choix, ne pas avoir de préjugés et continuer à avancer… »

Dorine: « Ce que j’ai apprécié ce sont les témoignages des femmes inscrites au centre de formation des métiers du bâtiment. Elles avaient l’air tellement fières et heureuses d’être là.

Tacko: « Ils nous ont tous dit qu’il fallait y croire, croire en soi et croire en ses rêves! »

La suite du programme: poursuivre le travail sur le projet professionnel des participantes à la lumière des connaissances acquises durant le projet et, pour celles qui le souhaitent, faciliter via le partenariat, l’accès à un métier dit « masculin ».

A ce stade du projet, parmi les 8 jeunes femmes participantes, 3 ont témoigné d’un réel intérêt pour approfondir leur connaissance des métiers découverts tout au long du projet et plus particulièrement le métier de peintre en bâtiment.

L’une de ces jeunes femmes, Elodie, a eu un rendez-vous au CFA d’Ermont afin d’effectuer un stage au sein d’une entreprise de peinture qui embauche principalement des femmes peintres en bâtiment. Si tout se passe bien, l’objectif est de signer un contrat d’apprentissage à la rentrée avec cette entreprise.

Suite et fin de cette aventure: en septembre, une soirée de clôture du projet sera organisée avec la diffusion du film « Regards croisés ».

Merci à la Mission Locale Est Val d’Oise, à l’OFQJ et à la Région Île de France pour avoir permis cette aventure très enrichissante.